SCN8A

LES FONCTIONS DU GENE SCN8A

Le gène SCN8A appartient à une famille de gènes qui fournissent des instructions pour fabriquer des canaux sodiques. Ces canaux permettent aux atomes de sodium (Na) chargés positivement (ions sodium) de passer dans les cellules; ils jouent un rôle clé dans la capacité d’une cellule à générer et à transmettre des signaux électriques.

Le gène SCN8A fournit des instructions pour fabriquer une partie (la sous-unité alpha) d’un canal sodique appelé Nav1.6. La sous-unité alpha forme le trou (pore) dans la membrane cellulaire à travers lequel les ions sodium circulent. Les canaux Nav1.6 se trouvent principalement dans les cellules nerveuses (neurones) du cerveau et de la moelle épinière (système nerveux central) et les neurones qui relient le système nerveux central aux muscles et aux cellules sensorielles qui détectent les sensations telles que le toucher, la douleur, la chaleur et son (le système nerveux périphérique). Les canaux Nav1.6 contrôlent le flux d’ions sodium dans les cellules, ce qui permet aux neurones de communiquer en générant et en transmettant des signaux électriques.

Fonctionnement_canal_sodique_SCN8A_France
canal ferme = neurone inactif / canal ouvert = neurone actif

LES MUTATIONS SUR LE GENE SCN8A

Lorsqu’il y a une mutation sur ce gène, ce transfert d’information se fait trop ou pas assez. Il y a 2 types de mutations:

  • Les GOF (Gain of fonction) = Gain de fonction
    • Dans ce cas, pour garder l’image précédente, la porte reste trop longtemps ouverte et cause un excès d’activité du neurone.
  • Les LOF (Loss of fonction) = Perte de fonction
    • Dans ce cas, la porte se referme trop vite et l’information a plus de mal à se transmettre.

Ces perturbations dans le transfert d’information via ce canal sodique peuvent provoquer de l’épilepsie, un retard global de développement, des ataxies, des formes d’autisme…

Il existe quelques mutations bénignes sur ce gène qui provoque généralement de l’épilepsie dans les 2 premières années de vie.

Il est difficile de connaître à l’avance comment va évoluer la maladie car selon la mutation, selon comment l’enfant va réagir aux différents traitements l’évolution de la maladie ne sera pas la même.

Cette mutation est souvent dite « de novo », c’est-à-dire que c’est une mutation qui provient ni du papa ni de la maman, c’est un « accident génétique ».


LES SYMPTOMES

  • L’EPILEPSIE

C’est le symptôme le plus courant d’une mutation sur le gène SCN8A. Les crises débutent en moyenne au 5éme mois de l’enfant. Cela est dans un premier temps diagnostiqué comme un syndrome de West dont les causes peuvent être entre autre une anomalie genetique (comme SCN8A) mais aussi un traumatisme de naissance, une malformation cérébrale, une infection, une maladie métabolique. Pour SCN8A, les crises peuvent débuter à la naissance et jusqu’à 18 mois.

Il peut y avoir un ou plusieurs types de crises ; spasmes infantiles, myoclonies, absences, partielles où généralisées, toniques ou tonico-cloniques.

La fréquence des crises est différente d’un enfant à l’autre, cela peut aller d’une par mois à une centaine par jour. Souvent il y a des périodes où les crises sont plus nombreuses que d’autres.

Les crises peuvent être stabilisées grâce aux anti épileptiques mais dans la plupart des cas les enfants sont dits « pharmaco résistants » c’est-à-dire qu’ils continueront à faire des crises malgré les traitements.

  • LE DEVELOPPEMENT

Cette mutation peut aussi avoir un impact sur le développement de l’enfant.

Le développement de l’enfant peut être totalement normal, peut être ralenti voir arrêté et peut aussi régresser. Souvent cet impact est en lien avec l’épilepsie et le nombre de crises mais pas tout le temps. Certains enfants sont stables sur l’épilepsie et peuvent avoir un développement ralenti ou des formes d’autisme.

Les traitements anti épileptiques peuvent également avoir un impact sur le développement de l’enfant.

  • SUDEP

Dans de rares cas, il y a des morts inexpliquées dites morts subites augmenté à cause de la mutation. Il existe cependant du matériel pour pouvoir le prévenir notamment la nuit (détecteur de respiration : plaque EMIFIT)